Info Fitness > Actu forme et fitness > Éliminer les graisses à coup de sabre
Éliminer les graisses à coup de sabre

Une nouvelle forme d’aérobic a vu le jour au pays du soleil levant. Il s’agit du « Camp samouraï » qui mélange le fitness et la pratique du katana, le sabre japonais. Cette activité qui séduit de plus en plus les Japonaises.

Éliminer les graisses à coup de sabre

Camp samouraï : nouveau concept de fitness

À l’époque médiévale, le sabre du samouraï était une arme redoutable qui servait à trancher son ennemi. Aujourd’hui, le nouveau concept d’aérobic initié par le chorégraphe de 31 ans Takafuji Ukon se sert du sabre pour éliminer les kilos en trop et combattre le stress quotidien. Le nouveau sport s’appelle « Camp Samouraï », et profite de l’admiration que porte la population japonaise envers ses valeurs traditionnelles pour se développer. Dans l’état d’esprit, il s’inspire du code des légendaires guerriers japonais de l’ère féodal. Mais son objectif est totalement différent, car le but de ces pratiquants est de garder la forme tout en s’amusant.

Takafuji Ukon n’est pourtant pas un expert en arts martiaux, mais plutôt un expert du fitness et spécialiste de la danse du sabre. Cette chorégraphie ancestrale est issue des rituels dansants exécutés par les samouraïs pour rendre hommage à leurs défunts. L’instructeur chorégraphe, fils d’une danseuse professionnelle, a donc eu l’idée d’associer le fitness à l’art traditionnel japonais, pour créer un divertissement sportif capable de faire perdre du poids à ses pratiquants. La séance de gymnastique « camp samouraï » se déroule dans une ambiance moderne rythmée par des musiques électroniques. Quant aux armes, elles sont fabriquées en bois recouverts de mousse en polyuréthane pour éviter de blesser.

Camp samouraï : Un succès phénoménal auprès des femmes

Au début, lorsqu’il a intégré le sabre japonais dans ses cours de fitness, Takafuji Ukon ciblait plutôt une clientèle masculine. Il pensait que les hommes s’identifient plus facilement aux samouraïs et qu’ils auraient été enchantés de manier le katana sans être obligés de porter le « Bogu », l’armure du Kendo. Pour lui, l’utilisation du sabre correspondait plus aux hommes tandis que l’éventail était réservé aux femmes. C’est pourtant l’effet inverse qui s’est produit, la discipline a séduit un bon nombre de femmes. Et ce sont d’ailleurs plus de 100 femmes qui fréquentent de manière assidue la salle de sport dédiée aux cours d’aérobic « version samouraï » pour 2000 yens de l’heure, soit, 16 euros l’heure.

On pourrait supposer que cet engouement des femmes viendrait de l’effet « Kill Bill », le film de Tarantino dont l’héroïne est une virtuose du sabre. Mais pour Takafuji Ukon la véritable explication se retrouve surtout dans le fait que les femmes aiment se regarder dans le miroir en train de manier le katana sur fond de musique techno. Elles visualisent l’ennemi à éliminer, représenté par les graisses superflues ou les émotions négatives, et se servent du sabre pour « trancher en morceaux » les kilos ou le stress qu’elles portent en elles. Pour l’inventeur du « camp samouraï », l’aspect psychologique induit par l’action de donner des coups de sabre fait que certaines femmes préfèrent ce style d’aérobic à ceux plus classiques.



  • Les matériels de fitness sont de plus en plus performants qu’il n’est plus indispensable de se rendre dans un club (...)

    MATéRIEL
  • Vous désirez avoir de jolies fesses, des bras ou encore des cuisses bien proportionnés ? Avez-vous déjà pensé à la (...)

    MUSCULATION
  • Vous enregistrez une petite baisse de forme ces derniers temps-ci ? Rien de tel qu’une activité fitness vous (...)

    FORME
  • Parce que le fitness est intimement lié au besoin de rester en forme et de garder des formes minces, découvrons (...)

    RéGIMES